Phyllidia ocellata     Cuvier, 1804

English version...

Cette espèce à été observée à : la Réunion, Mayotte, Maurice, Madagascar, Seychelles


Ordre : Nudibranchia
Sous ordre : Euctenidiacea
Super famille : Phyllidioidea
Famille : Phyllidiidae
Distribution : Indo-Ouest Pacifique en zone tropicale, incluant la Mer Rouge.
Taille maximale : 70 mm
Abondance : Fréquemment observé sur la pente externe

Critères d'identification :

Les rhinophores de ce nudibranche sont jaunes.

Le manteau est jaune.

variant 1 : Présence d'une zone coalescente noire formant une ligne sinueuse, bordée de blanc.

Phyllidia ocellata E.Eby

Visualisation des critères d'identification...

Photo Emmanuel Eby
Variant 1: Réunion, Saint Leu 6 mai 2004.

 

 

Autres variants de Phyllidia ocellata :


Phyllidia ocellata F.Trentin

Florence Trentin

Variant 2 : Les 8 à 10 zones noires, bordées de blanc ne sont pas coalescentes

Réunion,


Olivier Aubrespine

Réunion, Lagon de Saint Pierre , 29 avril 2003, taille 20-30 mm.

Variant 3 :

Les 8 à 10 zones noires sont incluses dans une zone blanche coalesente.

Les zones noires ne sont pas coalescentes.

phyllidia ocellata


Emmanuel Eby

Réunion, Saint Leu, 24 mars 2004

Variant 4 : Les 8 à 10 cercles noirs (chaque cercle ayant en son centre un tubercule jaune cerclé de blanc), bordés de blanc, ne sont pas coalescents.

 

Phyllidia ocellata E.Eby


Phyllidia ocellata F.Trentin

Florence Trentin

Réunion, Saint Leu, 11 mai 2004

Variant 5 : Les 8 à 10 cercles noirs (chaque cercle ayant en son centre un tubercule jaune cerclé de blanc), sont inclus dans une large zone blanche coalescente.

 


Erwan Meyer

Réunion, Saint Leu, le 27 août 2005

Variant 6 : Les 8 à 10 cercles noirs (chaque cercle ayant en son centre un tubercule jaune cerclé de blanc), forment une zone noire partiellement coalescente bordée de blanc.

 

phyllidia ocellata


Alain-Benoît Rassat

Madagascar, Nosy Bé, Plateau des arches, 17 m, 21 avril 2012, taille : 50 mm

 

Variant 7 :

Le tubercules sont de couleur jaune et entouré d'une bordure blanche . Le reste du manteau est noir


Alain-Benoît Rassat

Madagascar, Nosy Bé, 20 m, 1 mai 2012,

 

Variant 8 : Tubercules jaunes, certains d'entre eux sont entourés d'un petit anneau blanc et noir. En gros un variant 4 avec une très faible coloration noire et blanche.

Le manteau est uniformement jaune.


En savoir plus : Récapitulatif des observations et des périodes de pontes
   En savoir plus : Variabilité observée chez Phyllidia ocellata dans le Sud Ouest de l'Océan Indien
   En savoir plus : Phyllidia ocellata en association avec des Ophiures

Remarques :

Identification confirmée par Bill Rudman
    Synonymes (d'après worms) :
          - Phyllidia baccata Pruvol-Fol, 1957                                       - Phyllidia tuberculata Baba, 1930
          - Phyllidia japonica Baba, 1937                                            - Phyllidiopsis carinata , Eliot, 1910
          - Phyllidia ocellata undula Yonow, 1986   

Données bibliographiques :

Il y a peu de variation ontogénique (le juvénile ressemble à l'adulte), dans le pattern de coloration du manteau. Par contre il existe une grande variabilité dans le pattern de coloration du manteau au niveau de l'espèce.
    Sur l'Île de la Réunion, nous avons trouvé six types de patterns de colorations (voir les photos ci-dessus).

Matériel examiné par David J.Brunckhorst (voir références/publications).

  Spécimens de 30, 28 & 15 mm , Ile de la Réunion, 5-20 m de profondeur, 1989, M.Jay
    Spécimens de 50, 45 & 40 mm , Ile de la Réunion, 1-20 m de profondeur, 1987, M.Jay

Autres caractéristiques morphologiques externe

  Les spécimens ayant servit à la description de l'espèce avaient une taille comprise entre 16 et 70 mm, avec une taille moyenne de 39 mm.
    Chaque rhinophore lamellaire de couleur jaune, possède 27 à 30 lamelles (spécimen de plus de 40 mm).
    Les tubercules arrondis ou coniques sont généralement isolés et peuvent être jaunes ou blancs, leur surface est souvent irrégulière du fait de la présence de spicules dans la matrice sous jacente. Sur certains spécimens, quelques tubercules sont composés, mais ne sont pas regroupés en une crête continue.
    Souvent les tubercules médians apparaissent alignés longitudinalement, formant presque une crête.
    La plante du pied est plus pâle sur le bord et ne possède pas de marques distinctives.

Espèces proches

  Ce nudibranche est très proche en coloration de Phyllidia flava, mais P. flava ne possède aucune pigmentation noire.
    Phyllidia varicosa , Phyllidia tula , et Phyllidia coelestris ont des tubercules coiffés de jaune, mais ils ont tout les trois une pigmentation bleu gris, de plus P. varicosa et P. tula ont une ligne noire sur la plante du pied.

Références :

Bill Rudman Seaslug site : Sea Slug Forum : Phyllidia ocellata

Publications :

Brunckhorst, D.J. (1993) The systematics and phylogeny of Phyllidiid Nudibranchs (Doridoidea). Records of the Australian Museum, Supplement 16: 1-107.

Autres photos de Phyllidia ocellata :


Alain-Benoît Rassat

Madagascar, Nosy Bé, Pterois, 15 m, 14 septembre 2013 : taille 20 mm pour la plus petite

 

 

Accouplement entre deux pattern différents de cette espèce variant 1 et variant 8

Preuve indirecte et incomplète qu'il s'agit de deux spécimens d'une même espèce...


 

 

Florence Trentin

Réunion, 13 avril 2008

Accouplement entre deux pattern différents de cette espèce variant 3 et variant 1

Preuve indirecte et incomplète qu'il s'agit de deux spécimens d'une même espèce...


Maurice Jay Réunion, "Cap La Houssaye", 10-20 m.

 

Variant 1 Variant 2
Phyllidia ocellata M.Jay Phyllidia ocellata M.Jay


Emmanuel Eby

Variant 1

Réunion, Saint Leu, 11 mai 2004

Phyllidia ocellata E.Eby


Phyllidia ocellata F.Trentin

Florence Trentin

Variant 1

Réunion, Saint Leu

Les cercles noirs ne sont pas complétement coalescents sur ce nudibranche


Sandrine Flodrops

Réunion, "Sec Jaune" à Saint Leu, 15m, 3 novembre 2008, taille : 30 et 45 mm

Ce nudibranche a été décrit comme se nourissant de l'eponge orange Higginsia massalis par Dave Brunckhorst (1993) . Il s'agit peut être dans ce cas aussi de cette éponge...

Variant 4


Raphaël Roland Gosselin

 

Réunion, Les kiosques, Saint Leu, 31 octobre 2008.

 

Variant 2 :

Absence de gros tubercules et présence de "trois rides" formées de petits tubercules en position médiane.

Un étrange spécimen...

 


Matthias Deuss

Mayotte, Banc du Boa, Ilots Choizil, 20 m, 2 septembre 2009, taille : 25 mm

Partial Variant 6 : Les 8 à 10 cercles noirs (chaque cercle ayant en son centre un tubercule jaune cerclé de blanc), forment une zone noire partiellement coalescente bordée de blanc.

Un spécimen avec d'imposants tubercules......

 


   Autres photos de l'Océan Indien
   En savoir plus : Phyllidia ocellata en association avec des Ophiures
   En savoir plus : Variabilité observée chez Phyllidia ocellata dans le Sud Ouest de l'Océan Indien
   Réunion, deux Phyllidia ocellata variant 2 (accouplement), à Saint Pierre, par O. Aubrespin.
   Réunion, Phyllidia ocellata variant 4 avec des taches noires et blanches, à Saint Leu, par Philibert Bidgrain.
   Maurice, P.ocellata var 1 à zone noire incomplètement coalescente, à Recif corsaire, par M. Bayon
   Maurice, Phyllidia ocellata variant 4, à Grand Baie, par Mathieu Bayon.
   Réunion, P. ocellata var 1 avec une coalescence bilatérale postérieure, à Saint Gilles, par Fabien Michenet.
   Maurice, Phyllidia ocellata variant 4, à Mahebourg, par David Caron
   Maurice, P. ocellata var 4-5 avec des taches noires et blanches, à Pereybere, par Marina Poddubetskaia
   Maurice, Phyllidia ocellata variant 2 avec des taches noires, à Pereybere , par Marina Poddubetskaia
   Réunion, P. ocellata var 3 avec une coalescence bilatérale antérieure, à Saint leu, par Florence Trentin
   Réunion, P. ocellata var 1 avec une coalescence bilatérale médiane, à Saint Leu, par Hugues Flodrops
   Rèunion, P. ocellata var4 avec des tubercules coiffés de blanc, à Saint Leu, par Guillaume Boeye  
   Réunion, P. ocellata var 1, large coalescence bilatérale postérieure, à Saint Leu, par Sophie Darnis 
   Réunion, envahissante coloration noire chez Phyllidia ocellata variant 1, à Saint Gilles, par Alain Martinat 
   Réunion, vue dorso-frontale de P. ocellata variant 1, à Saint Paul, par Sébastien Flouvat 
   Réunion, P. ocellata var 4-5 avec des taches noires et blanches, à Saint Gilles, par Sophie Darnis
   Réunion, Phyllidia ocellata variant 4 aux tubercules coiffés de blanc, à Saint Leu, par Jean Louis Fabry
   Mayotte, Phyllidia ocellata variant 4, à Passe en S, par Matthias Deuss
   Réunion, Phyllidia ocellata var 1 aux taches noires envahissantes, à Etang salé, par Raphaël Roland Gosselin
   Réunion, variant 1 partiel de Phyllidia ocellata, à Saint Paul, par Jean-Marc Ferrand
   Seychelles, Phyllidia ocellata variant 2, à Mahè, par Christophe Mason-Parker
   Reunion, accouplement entre des variant 2 et 3 de Phyllidia ocellata, à Saint Gilles, par Nathalie Rodrigues