Hypselodoris maculosa (Pease, 1871)

English version...

Cette espèce à été observée à : la Réunion, Mayotte, Maurice, Madagascar, Seychelles


Ordre : Nudibranchia
Sous ordre : Euctenidiacea
Super famille : Doridoidea
Famille : Chromodorididae
Distribution : Ouest Indo-Pacifique, en zone tropicale.
Taille maximale : 30 mm
Abondance : Fréquemment observé sur la pente externe

Bordure plutôt orange, partie médiane plutôt crème. Pattern complexe formé de taches blanches et rose-pourpre et de fines lignes blanches longitudinales.

Les rhinophores sont longs, avec une à trois bandes orange.

Importante variation du pattern de coloration : voir ci-desous pour plus d'informations.

Hypselodoris maculosa
Visualisation des critères d'identification...
Photo Philibert Bidgrain
Réunion, "Bassin nord de Grande ravine" à Trois Bassins, 1 m, 27 octobre 2006

En savoir plus : Variabilité observée chez Hypselodoris maculosa dans le Sud Ouest de l'Océan Indien
   En savoir plus : Récapitulatif des observations et des périodes de pontes

Remarques :

Identification confirmée par Bill Rudman
    Synonymes (d'après worms) :
          - Chromodoris decorata, Risbec, 1928
          - Chromodoris maculosa, (Pease, 1871)
          - Glossodoris decorata, (Risbec, 1928)
          - Hypselodoris decorata, (Risbec, 1928)

Données bibliographiques :

Le manteau est de forme ovale et allongée, l'élargissement de la partie antérieure donnant l'impression d'une forme en spatule.
    Le manteau est peu recouvrant, spécialement sur les côtés, et le pied dépasse largement la limite postérieure du manteau.
    L'animal est relativement haut et fin et les branchies simples (non ramifiées) sont disposées postérieurement en cercle autour de l'anus.

Le pattern de coloration est complexe et très variable. Pour simplifier voici la description d'un spécimen Tanzanien, qui posséde un pattern "relativement simple", les variations seront définies en référence à ce spécimen.

La couleur de fond du manteau est d'un pâle et laiteux brun-orange.
    La bordure de la partie antérieure du manteau est d'un rose-pourpre translucide parsemé de points blancs et rose-pourpre foncé.
    La bordure de la partie postérieure du manteau possède une coloration similaire mais elle est moins large.
    Des rhinophores à la poche branchiale, il y a en bordure du manteau, une large bande orange (plus large au niveau des taches allongées rouge-pourpre)
    Intérieurement à cette bande orange, il y a une série de taches allongées rouge-pourpre, intercalées entre des paires de petites bandes blanches.
    Il y a quatre fines bandes longitudinales blanches parcourant le manteau dans la région centrale.
    Présence en position médiane entre les rhinophores et les branchies de cinq petites taches rouge-pourpre foncé.
    Le pied du rhinophore est blanc translucide et la partie supérieure blanche avec deux bandes orange l'une à la base, l'autre juste sous l'extrémité.
    Les branchies simples (non ramifiées) sont d'un blanc translucide avec une ligne sur la bordure externe et une extrémité orange. La partie terminale de chacunes des branchies est orange translucide.
    Latéralement le corps est parsemé de lignes et de traits blancs, parallèles à la bordure du pied, et de quelques points rose-pourpre.
    La partie postérieure du pied dépassant du manteau est parsemée de points blancs et à l'intérieur de la bordure translucide décolorée il y a une rangée de taches allongées rose-pourpre.

De nombreuses variations existent : par exemple.

Les quatre bandes blanches parcourant le manteau peuvent être interrompue, et former des séries de petits traits.
     Il y a normalement quatre bandes blanches parcourant le corps de l'animal mais on peut observer en position externe, de part et d'autre une bande blanche surnuméraire qui tout au long du corps, localement et régulièrement s'épaissit.
     Entre les classiques bandes blanches disposées le long du corps, il y a aussi quelques rayures surnuméraires.
     Il peut y avoir de nombreux points rose-pourpre sur le manteau, disposés entre les différentes bandes blanches, mais aussi dans la partie postérieure du pied.
     La bordure orange de part et d'autre du manteau est très pâle sauf au niveau de la limite interne ou une fine ligne orange s'élargit régulièrement le long de la série des taches allongées rouge-pourpre
     La bordure orange et la série de taches allongées rouge-pourpre latérale fusionnent si bien que la large bande résultant de cette fusion passe graduellement d'une teinte périphérique orange à une coloration plus rougeâtre. Cette bande est d'une épaisseur très variable, s'élargissant pour former "des langues rougeâtres" la où les taches allongées rouges ont fusionné avec la bande marginale orange.
     Il y a une bordure d'un orange brillant dans la partie antérieure et postérieure, par contre elle est décolorée latéralement.
     La couleur de fond du manteau est d'un crème pâle.
     Le manteau est translucide avec une légère teinte rose, la couleur crème des viscères est un peu partout visible par transparence.
     Il peut y avoir une, deux ou trois bandes orange sur les rhinophores.

Références :

Bill Rudman Seaslug site : Sea Slug Forum : Hypselodoris maculosa
   Nudipixel Hypselodoris maculosa

Publications :

Guang-Yu, L, 1975. Opistobranchia from the intertidal zone of Xisha Island, Guangdong Province, China. Studia Marina Sinica, 10 : 141-154, pls 1, 2.
    Johnson R.F. & Gosliner T.M. (2012) Traditional taxonomic groupings mask evolutionary history: A molecular phylogeny and new classification of the chromodorid nudibranchs. PLoS ONE 7(4): e33479
    Pease, W.H. (1871). Descriptions of new species of nudibranchiate Mollusca inhabiting Polynesia. No. 2. American Journal of Conchology, 7(1) : 11-19, Pls 3-9.
    Risbec, J., 1928. Contribution à l'etude des nudibranches Néo-Calédoniens. Faune des Colonies Françaises, 2(1) : 328, pls 1-12.
    Rudman, W.B., 1984. The Chromodorididae (Opisthobranchia: Mollusca) of the Indo-West Pacific: a review of the genera. Zoological Journal of the Linnean Society, 81 : 115-273.
    Rudman,W.B., 1986. The Chromodorididae (Opisthobranchia: Mollusca) of the Indo-West Pacific: Noumea purpurea and Chromodoris decora colour groups. Zoological Journal of the Linnean Society, 86(4) : 309-353.

Autres photos de Hypselodoris maculosa :


Christophe Cadet

Reunion, lagon d'Etang salé, moins de 1 m, septembre 2010

H. maculosa et sa ponte.


Hypselodoris maculosa

Maurice Jay Réunion

Rq : Un spécimen dépourvu de bande marginale orange...

Variations visibles sur ce spécimen :

Il y a normalement quatre bandes blanches parcourant le corps de l'animal mais on peut observer en position externe, de part et d'autre une bande blanche surnuméraire qui tout au long du corps, localement et régulièrement s'épaissit. Il y a aussi quelques rayures surnuméraires.

Une seule bande orange sur le rhinophore

 


Sophie Darnis

Réunion, "Kiosques" à Saint Leu, 15 m, 4 octobre 2007, taille 15 mm

Rq : Ressemble au spécimen Mauricien de Marina Poddubetskaia.

Variations visibles sur ce spécimen :
              - Comme sur le spécimen Tanzanien, en position marginale, il y a une série de taches allongées rouge-pourpre, intercalées entre des paires de petites bandes blanches.
              - Une seule bande orange sur le rhinophore


Hypselodoris maculosa

Sophie Darnis

Réunion, "Pain de Sucre" à Boucan Canot, 16 m, 26 novembre 2006, taille 15-18 mm

Rq : Ressemble au spécimen de M Jay mais avec une bande marginale orange allant des rhinophores aux branchies

Variations visibles sur ce spécimen :
              - Il y a normalement quatre bandes blanches parcourant le corps de l'animal mais on peut observer en position externe, de part et d'autre une bande blanche surnuméraire qui tout au long du corps, localement et régulièrement s'épaissit.
              - Une seule bande orange sur le rhinophore


Sophie Darnis

Réunion, "Cirque des Aigrettes" à Saint Gilles, 22m, 18 mai 2008, taille : 20 mm

Rq : La bande marginale orange est présente tout autour du manteau..
            Deux bandes orange sur le rhinophore

Variations visibles sur ce spécimen :

Il y a de nombreux points rose-pourpre sur le manteau disposés entre les différentes bandes blanches

La bordure orange et la série de taches allongées rouge-pourpre latérale fusionnent si bien que la large bande résultant de cette fusion passe graduellement d'une teinte périphérique orange à une coloration plus rougeâtre. Cette bande orange est d'une épaisseur très variable, s'élargissant pour former "des langues rougeâtres" la où les taches allongées rouges ont fusionné avec la bande marginale orange.


hypselodoris maculosa


Hugues Flodrops

Réunion, Saint Leu, 18 septembre 2007, moins de 1m, taille 25 mm.

Le pied du rhinophore est blanc translucide et la partie supérieure blanche avec deux bandes orange l'une à la base, l'autre juste sous l'extrémité.


Emmanuel Eby

Réunion, Saint Leu, 17 novembre 2004, taille 10-15 mm.

Rq : Un très étrange spécimen...
              - Le pattern caractéristique avec les bandes longitudinales blanches a presque disparu... Il subsiste quelques rangées de points blancs...
              - La bande marginale orange est présente tout autour du manteau.

Variations visibles sur ce spécimen :
              - Les quatre bandes blanches parcourant le manteau sont interrompue, et forment des séries de petits traits.
              -  Il y a de nombreux points rose-pourpre sur le manteau, disposés entre les différentes bandes blanches, mais aussi dans la partie postérieure du pied.
              -  Deux bandes orange sur le rhinophore


Alain Diringer

Réunion, "Cap la houssaye" à Saint Paul, 13 septembre 2008

Un spécimen similaire à celui de Emmanuel Eby :

Rq : La bande marginale orange est présente tout autour du manteau.
            Il y a deux bandes orange sur les rhinophores. La plus basale est aussi la plus large.
            Latéralement le corps est parsemé de lignes et de traits blancs parallèles à la bordure du pied, et de quelques points rose-pourpre.
            

"Cap la houssaye" à Saint Paul, 9 septembre 2008

Ressemble à la description du spécimen Tanzanien

Rq : ll y a deux bandes orange sur les rhinophores. La bande basale est très large et fusionne antérieurement avec la bande distale.
            La bordure de la partie antérieure et postérieure du manteau est d'un rose-pourpre translucide, parsemé de points blancs et rose-pourpre foncé.


Raphaël Roland Gosselin

Réunion, Les kiosques, Saint Leu, 5 mars 2009, taille : 3mm

Une forme juvénile de seulement 3 mm...

Présence de fines lignes blanches longitudinales et points pourpres ...

Une seule bande orange sur le rhinophore


Yvon Gildas

Mayotte, Passe en S, 35 m, 23 juin 2010

Il y a quelques gros points rose-pourpre sur le manteau, disposés entre les différentes bandes blanches, mais aussi dans la partie postérieure du pied.

La bande marginale orange est d'une épaisseur très variable, s'élargissant pour former "des langues rougeâtres" la où les taches allongées rouges ont fusionné avec la bande marginale orange.


Alain Benoît Rassat

Madagascar, Nosy Bé, Anémone, 15 m, 2 août 2012, taille : environ 40 mm

Rq : Un très étrange spécimen...
              - Le pattern caractéristique avec les bandes longitudinales blanches a disparu... Il subsiste seulement quelques points blancs...
              - La bande marginale orange est très développée tout autour du manteau.

Variations visibles sur ce spécimen :
              - Les quatre bandes blanches parcourant le manteau ont disparus
              -  Il y a de nombreux points rose-pourpre sur le manteau mais aussi dans la partie postérieure du pied.
              -  Deux bandes orange sur les rhinophors


   Autres photos de l'Océan Indien

En savoir plus : Variabilité observée chez Hypselodoris maculosa dans le Sud Ouest de l'Océan Indien

Maurice, Hypselodoris maculosa, à Pereybere, par Marina Poddubetskaia

Réunion, une forme pâle de Hypselodoris maculosa, à Saint Leu, par Emmanuel Eby 

Réunion, une autre forme pâle de Hypselodoris maculosa, à Saint leu, par Emmanuel Eby

Réunion, Hypselodoris maculosa sans lignes longitudinales blanches, à Saint Paul, par Monika Bachel 

Mayotte, Hypselodoris maculosa à large bande marginale rouge-orange, à Sakouli, par Philibert Bidgrain 

Mayotte, Hypselodoris maculosa sans lignes longitudinales blanches, à Sakouli, par Eva Fontaine 

Réunion, Hypselodoris maculosa caché dans un trou, à Saint Leu, par Eva Fontaine

Réunion, une forme pâle de Hypselodoris maculosa, à Etang salé, par Christophe Cadet 

Mayotte, Hypselodoris maculosa avec ds "langues rougeâtres", à Passe en S, par Rozenn Gildas 

Réunion, H. maculosa avec de nombreuses lignes longitudinales, at Etang Salé, par Philibert Bidgrain  

Seychelles, Hypselodoris maculosa avec des taches marginales orange, à Mahè, par Christophe Mason-Parker

Mayotte, Hypselodoris maculosa avec 2 bandes orange, à Bouéni, par Pascal Guillemet-Claudel

Madagascar, cherchez le nudibranche, à Nosy Bé, par Alain-Benoît Rassat