Jorunna funebris ( Kelaart, 1858)

English version...

Cette espèce à été observée à : la Réunion, Mayotte, Madagascar, Maurice, Seychelles


Ordre : Nudibranchia
Sous ordre : Doridina
Famille : Dorididae
Distribution : Indo-Ouest Pacifique en zone tropicale
Taille maximale : 70 mm
Abondance : Observé occasionnellement dans le lagon et sur la côte rocheuse


Critères d'identification :

Le corps allongé de forme ovale est blanc avec des taches en forme d'anneau, rondes ou ovales contenant des papilles noires. Ce sont des spicules, donnant un aspect hérissé à ce nudibranche

Les rhinophores ont une tige translucide et une partie lamellaire (clavus) noire ou marron

Les six branchies, noires ou brunes, assez peu ramifiées, forment un cercle complet autour de l'anus

Jorunna funebris
Visualisation des critères d'identification...

Photo Hugues Flodrops
Réunion, Etang salè, côte rocheuse, moins de 1 m , 19 février 2007

En savoir plus : Variabilité observée chez Jorunna funebris dans le Sud Ouest de l'Océan Indien
   En savoir plus : Jorunna funebris mangeur d'éponges de différentes couleurs...
   En savoir plus : Récapitulatif des observations et des périodes de pontes

Remarques :

Identification confirmée par Bill Rudman

Données bibliographiques :

Le manteau de ce nudibranche est couvert de petites papilles renfermant des spicules (caryophyllidia) qui sont caractéristiques de ce genre.
    Le pattern et la densité d'implantation des spicules noirs est variable.
               - La forme la plus classique correspond à des spécimens ou les anneaux noirs occupent environ un quart de la surface du manteau.
               - Sur certains spécimens les anneaux sont de dimensions réduites de sorte que le manteau est d'un blanc presque pur.
               - Alors que d'autres spécimens ont les anneaux si importants qu'ils sont pratiquement coalescents.
    On trouve les mêmes anneaux noirs ou bruns sur la surface supérieure de la queue
    A l'état juvénile les points noirs sont en fait des "ronds ouverts", lorsque l'animal grandit les points noirs grandissent aussi et deviennent des "cercles noirs".
    J.funebris est un mangeur d'éponges. Il semble qu'il mange différentes espèces.
               - Sylvain Le Bris a observé Jorunna funebris sur une éponge bleue: Xestospongia sp. dans toute la partie est du Golfe de Thailande
               - Gustav Paulay a observé Jorunna funebris sur une éponge bleue : une espèce apellée “blue aquarium Haliclona”, espèce non décrite d' Haliclona, sur les Îles Mariannes.
               - Bill Rudman a observé Jorunna funebris sur une éponge bleue identifiée comme Euplacella cf. australis
               - D'après Richard Willan, sur Heron Island, il est régulièrement observé sur une éponge bleue siliceuse Ianthella flabelliformis
               - D'après Gosliner Jorunna funebris se nourrit d'une éponge bleu vif, Haliclona sp 2 (sp 28 in Coral reef Animals of the Indo-Pacific, Terrence M.Gosliner)
    Dans notre région nous avons seulement deux observations de comportement alimentaire sur deux espèces d'éponges
    D'après Johnson & Boucher (1983), la ponte de cette espèce est formée d'un ruban blanc constitué de trois tours lâches. Il est fixé sur le substrat par un des côtés du ruban. Les oeufs (170 µm de diamètre) sont disposés individuellement dans des capsules (240 µm)  

Références :

Bill Rudman Seaslug site : Sea Slug Forum : Jorunna funebris
   Nudipixel Jorunna funebris

Publications :

Johnson, S. & Boucher, L.M. 1983. Notes on some Opistobranchia (Mollusca: Gastropoda) from the Marchall Islands, including 57 new records. Pacific Science 37(3): 251-291
    Kelaart, E.F. (1858). Description of new and little known species of Ceylon nudibranchiate molluscs and zoophytes. Journal of the Ceylon Branch of the Royal Asiatic Society, Columbo, 3(1) : 84-139.

Autres photos de Jorunna funebris :


Philibert Bidgrain

mtsanga jimaweni, Mayotte, moins de 1m, sur le platier, 23 octobre 2008, taille : 20 mm.

On peut observer un axe blanc sur la face antérieure de chaque rhinophore.


 

Olivier Aubrespin

Sur cette photo, vous pouvez voir : la structure lamellaire des rhinophores, et le manteau recouvert de petites papilles (caryophyllidia) qui sont caractéristiques de ce genre.

Réunion, Lagon de Saint Pierre, 23 janvier 2005, 20 mm

 

Jorunna funebris


 

Hugues Flodrops

Réunion, Etang salé les bains sur la côte rocheuse, 16 janvier 2007 à 19H20, taille 30-35 mm

On peut observer un axe blanc sur la face antérieure de chaque rhinophore. (un seul visible sur cette photo)


Philibert Bidgrain

Réunion, Etang salé les bains sur la côte rocheuse,1 juillet 2007, taille 15-20 mm

Une coloration brun pâle des branchies


>
Jorunna funebris

 

Alain-Benoît Rassat

Madagascar, Nosy bé, Anémone, 14 m, 12 août 2013, taille : 50 mm

Un spécimen avec une coloration brun pale.


Sébastien Vasquez

Réunion, côte rocheuse d'Etang salé les bainst, 28 novembre 2015

 

Un accouplement, de nuit

 

 


 Autres photos de l'Océan Indien

En savoir plus : Variabilité observée chez Jorunna funebris dans le Sud Ouest de l'Océan Indien

En savoir plus : Jorunna funebris mangeur d'éponges de différentes couleurs...

Mayotte, une Jorunna funebris de grande taille, à Passe en S, par Matthias Deuss

Réunion, Jorunna funebris, à Etang salé, par Hugues Flodrops  

Mayotte, un petit Jorunna funebris, M'Bouini, par Matthias Deuss 

Mayotte, un petit Jorunna funebris, Mbouanatsa, par Matthias Deuss 

Seychelles, Jorunna funebris, à Mahé, par Christophe Mason-Parker

Maurice, Jorunna funebris, à Rivière Noire, par Christophe Pierre Périès