Dermatobranchus albus ( Eliot, 1904 )

English version...

Cette espèce à été observée à : la Réunion, Mayotte, Madagascar


Ordre : Nudibranchia
Sous ordre : Dexiarchia
Super famille : Arminoidea
Famille : Arminidae
Distribution : Indo-Ouest Pacifique
Taille maximale : 10 mm
Abondance :


Critères d'identification :

Il est caractérisé par des rides basses et des sillons longitudinaux, qui ne sont pas parallèles à la ligne médiane. Les rides sont blanches avec une crête jaune. Les sillons sont gris foncé translucide à blanchâtre

Les rhinophores verticaux ou penchés vers l'avant ont des lamelles verticales. La base est blanche, la partie lamellaire noire et l'apex tronqué jaune.

Le grand voile céphalique et la bordure du manteau sont jaunes.

dermatobranchus albus
Visualisation des critères d'identification...

Photo Philibert Bidgrain
Mayotte, Mtsanga Tanaraki, moins de 1 m, 25 juillet 2010, taille : 10 mm

En savoir plus : Récapitulatif des observations et des périodes de pontes
   En savoir plus : Variabilité observée chez Dermatobranchus albus dans le Sud Ouest de l'Océan Indien

Remarques :

Identification confirmée par Nathalie Yonow
    Les spécimens de l'île de la Réunion, présentent quelques variations par rapport à la forme classique décrite par Eliot, 1904 :
                  - Ils ont une coloration très pâle du corps.
                  - Les rhinophores ont seulement une faible coloration noire sur la partie supérieure de la portion lamellaire.
    Synonymes (d'après worms) :
               - Pleuroleura alba Eliot, 1904

Données bibliographiques :

Il y a environ huit rides longitudinales (lamelles verticales) sur la partie centrale des rhinophores
    Le pied est arrondi antérieurement avec des coins anguleux.
    Ventralement, le manteau et le pied sont blancs.
    Les plus petit spécimens ont un pattern de coloration similaire, mais sur ces derniers, de nombreuses rides du manteau sont discontinues.
    Entre les rhinophores le manteau se prolonge sans discontinuité avec la tête, ce qui n'est pas le cas chez les Armina, qui possèdent une ride ou un sillon séparant le manteau de la tête.
    Comme fréquemment dans cette famille, on observe l'ouverture de glandes mantéliques, le long de la marge du manteau, en position ventrale.
    Il n'y a pas de branchies secondaires entre le pied et le manteau comme c'est le cas chez les Armina.

Bill Rudman Seaslug site : Sea Slug Forum : Dermatobranchus albus
   Nudipixel Dermatobranchus albus

Publications :

Eliot, C.N.E., (1904). On some Nudibranchs from East Africa and Zanzibar. Part V. Proceedings of the Zoological Society of London, 2(1) : 83-105
    Edmunds, M. & Thompson, T.E., (1972). Opisthobranchiate mollusca from Tanzania IV. Pleurobranchomorpha, Dendronotoidea and Arminoidea. Proceedings of the Malacological Society of London, 40(3) : 219-234, fig. 4
    Gosliner T.M. & Fahey S.J. (2011) Previously undocumented diversity and abundance of cryptic species: a phylogenetic analysis of Indo-Pacific Arminidae Rafinesque, 1814 (Mollusca: Nudibranchia) with descriptions of 20 new species of Dermatobranchus . Zoological Journal of the Linnean Society 161: 245356. page(s): 261

Autres photos de Dermatobranchus albus :


Philibert Bidgrain

Mayotte, Mtsanga Tanaraki, moins de 1 m, 25 juillet 2010, taille : 7 mm

Il y a environ huit rides longitudinales (a) (lamelles verticales) sur la partie centrale des rhinophores

Un oeil (b)

Chez les Dermatobranchus, entre les rhinophores, le manteau se prolonge sans discontinuité avec la tête (c)

Nous avons trouvés 5 à 7 spécimens, rampant sur le substrat sableux, uste en bordure de la plage...


Philibert Bidgrain

Mayotte, Mtsanga Tanaraki, moins de 1 m, 25 juillet 2010, taille : 10 mm

Comme fréquemment dans cette famille, on observe l'ouverture de glandes mantéliques (a), le long de la marge du manteau, en position ventrale.


Yann Oulia

Reunion, Etang salé, "Petit tombant", 10-15 m, 7 novembre 2010, taille : 10-13 mm

Les spécimens de l'île de la Réunion, présentent quelques variations par rapport à la forme classique décrite par Eliot, 1904 :
        - Ils ont une coloration très pâle du corps.
        - Les rhinophores ont seulement une faible coloration noire sur la partie supérieure de la portion lamellaire.


Alain-Benoît Rassat

Madagascar, ledge, 17m, 10 janvier 2016, taille : 10 mm

 


 Autres photos de l'Océan Indien

En savoir plus : Variabilité observée chez Dermatobranchus albus dans le Sud Ouest de l'Océan Indien

Mayotte, Dermatobranchus albus, par Fabrice Schubert

Réunion, une forme très pâle de Dermatobranchus albus, à Etang salé, par Sully Bachel