Goniobranchus geometricus   (Risbec, 1928)

English version...

Cette espèce à été observée à : la Réunion (?), Mayotte, Madagascar


Ordre : Nudibranchia
Sous ordre : Euctenidiacea
Super famille : Doridoidea
Famille : Chromodorididae
Distribution : Indo-Ouest Pacifique
Taille maximale : 35 mm
Abondance :


Critères d'identification :

Le manteau est brun pâle, grisâtre à pourpre avec un réseau de lignes noires au milieu des amas de pustules blancs.
    Les rhinophores ont la partie basale mouchetée de blanc opaque et la partie lamellaire est vert vif (le plus souvent), jaune-verdâtre, orange brun pale ou orange délavé.
   Les branchies sont à la base, tachetées de blanc opaque, la partie apicale est de la même couleur que le rhinophore
   La face inférieure du manteau est colorée antérieurement de pourpre. Le pied a un trait violet foncé sur les côtés, au niveau du contact avec le manteau

chromodoris geometrica
Visualisation des critères d'identification...

Photo Rozenn Gildas
Mayotte, Passe en S, 30 m, 13 mars 2010

En savoir plus : Récapitulatif des observations et des périodes de pontes
   En savoir plus : Variabilité observée chez Goniobranchus geometricus dans le Sud Ouest de l'Océan Indien

Remarques :

Identification confirmée par Bill Rudman et Nathalie Yonow
  
Goniobranchus conchyliatus dans l'Océan Indien est considérée comme vicariante de Goniobranchus geometricus, espèce de l'Océan Pacifique occidental. Mais Valda Fraser (Juin 2000) a clairement démontré que ces deux espèces coexistent dans l'Océan Indien occidental (Côte sud du Kwazulu-Natal). Observation confirmée par Colin Ogden en Afrique du Sud à Sodwana Bay en 2005. Mais aussi à Mayotte et à l'île de la Réunion (?) ( voir G. conchyliatus)
    Sur la partie postérieure du pied de Goniobranchus geometricus on observe souvent deux traits noirs latéraux qui se rejoingnent en position médiane, ce qui n'est pas le cas sur tout nos spécimens de Goniobranchus conchyliatus. Observation à confirmer
    Synonymes : (d'après Worms)
          - Chromodoris geometrica, Risbec, 1928

Données bibliographiques :

Les branchies de ce nudibranche "vibrent" et ils ont l'habitude particulière d'agiter la partie antérieure de la bordure du manteau de haut en bas lorsqu'ils rampent
    Les lignes noires dorsales sont maculées avec des points blancs en densité variable
    Les cinq à huit, petites branchies simples, forment un cercle complet autour de l'anus
    Comme Goniobranchus conchyliatus, Chelonaplysilla violacea semble être la source de nourriture favorite de ce Goniobranchus
    La ponte de cette espèce à l'aspect d'une spiralle vaguement enroulée de couleur pèche à orange. Les ovules blancs (90-105 m de diamètre) sont disposés individuellement à l'intérieur des capsules (105-120 m)
    Goniobranchus geometricus ressemble à Goniobranchus hintuanensis et G conchyliatus mais :

 

G. geometricus

G. conchyliatus

G. hintuanensis

Localisation

Indo-Ouest Pacifique

Océan Indien

Ouest Pacifique

Comportement

Ils ont l'habitude particulière d'agiter la partie antérieure de la bordure du manteau de haut en bas lorsqu'ils rampent

Branchies

Les branchies sont à la base, tachetées de blanc opaque, et la partie apicale est vert vif (le plus souvent), jaune-verdâtre, orange brun pale ou orange délavé.

Les branchies sont bordées de rouge ou de rouge-orangé

Les branchies sont translucides, rougeâtre pourpre, bordées d'une ligne foncée de la même couleur

Rhinophores

Les rhinophores ont la partie basale mouchetée de blanc opaque et la partie lamellaire est vert vif (le plus souvent), jaune-verdâtre ou orange délavé.

Les rhinophores sont uniformément rouges ou rouge-orangé avec le pédoncule blanc.

Les rhinophores sont translucides, rougeâtre pourpre, bordées d'une ligne foncée de la même couleur

Manteau

Le manteau est brun pâle, grisâtre à pourpre avec un réseau de lignes noires au milieu des amas de pustules blancs.

Le corps est d'un violet très pâle avec des zones arrondies jaune-crème en forme de pustules, et des marques violettes ou rouge foncé

Le corps est parcouru d'un réseau prune pale
   De petits cercles magenta entourent 5-8 petits nodules ronds blanc opaque sur le manteau

Dessous du manteau

La face inférieure du manteau est colorée antérieurement de pourpre.

La surface ventrale du manteau antérieur présente un beau dégradé allant de l'orange au violet.

La face inférieure du manteau est colorée antérieurement de pourpre intense

Réérences :

Site de Bill Rudman : Sea Slug Forum : Chromodoris geometrica
   Nudipixel Chromodoris geometrica

Publications :

Johnson R.F. & Gosliner T.M. (2012) Traditional taxonomic groupings mask evolutionary history: A molecular phylogeny and new classification of the chromodorid nudibranchs. PLoS ONE 7(4): e33479
    Gosliner, T. and D. Behrens. 1998. Five new species of Chromodoris (Mollusca: Nudibranchia: Chromodorididae) from the tropical Indo-Pacific Ocean. Proceedings of the California Academy of Sciences 50(5): 139-165, 15 figs
    Rudman, W.B. (1977) Chromodorid opisthobranch Mollusca from East Africa and the tropical West Pacific. Zoological Journal of the Linnean Society, 61 : 351-397.
    Yonow, N. (1993) Opisthobranchs from the Maldive Islands, including the descriptions of seven new species (Mollusca: Gastropoda). Revue francaise d'Aquariologie, 20(4) : 97-130.

Autres photos de Goniobranchus geometricus :


 

Norbert Verneau

Mayotte, Dzaoudzi (le banc de sable), 6m, 14 September 2012, size : 25 mm

 

La face inférieure du manteau est colorée antérieurement de pourpre (a). Le pied a un trait violet foncé (b) sur les côtés, au niveau du contact avec le manteau


Yvon Gildas

Mayotte, "Merou Palace", Passe en S, 30 m, 31 décembre 2009, taille : 15 mm

Sur la partie postérieure du pied de Goniobranchus geometricuson observe souvent deux traits noirs latéraux qui se rejoingnent en position médiane (a)

Les lignes noires dorsales sont maculées avec des points blancs (b) en densité variable


Emmanuel Eby Mayotte, Port de Longoni, 7 juillet 2007

Les rhinophores ont la partie basale (a) mouchetée de blanc opaque et la partie lamellaire (b) est vert vif


 

Emmanuel Eby

Mayotte, Port de Longoni 26 mai 2007, Un très petit spécimen, de l'ordre de 10 mm


Olivier Le Bris

Mayotte, 5 décembre 2008

Un petit spécimen avec :

Les rhinophores ont la partie basale mouchetée de blanc opaque et la partie lamellaire est jaune-verdâtre (a)

Les branchies sont à la base, tachetées de blanc opaque, la partie apicale est jaune-verdâtre (b)

Le manteau est brun pâle, grisâtre à pourpre avec un réseau de lignes noires (c) au milieu des amas de pustules blancs (d).


Alain Diringer

Réunion, Pierre au préfet, Saint Gilles, 5 octobre 2008

Ce spécimen est probablyement un juvénile de G. geometricus car :

Les branchies et les rhinophores sont à la base, tachetées de blanc opaque, la partie apicale est orange delavé (b)

Le manteau est brun pâle, grisâtre à pourpre avec un réseau de lignes noires (c) au milieu des amas de pustules blancs (d).


Philibert Bidgrain

Mayotte, Dzaoudzi, Le Rocher, moins de 1 m, février 2014, taille : 10 mm

 


 Autres photos de l'Océan Indienn

En savoir plus : Variabilité observée chez Goniobranchus geometricus dans le Sud Ouest de l'Océan Indien

Mayotte, accouplement chez Goniobranchus geometricus, à Longoni, par Emmanuel Eby

Mayotte, G. geometricus avec branchies et rhinophores d'un brun orange pale, à Sakouli, par Fabrice Schubert  

Madagascar, Goniobranchus geometricus à Nosy Tanikely, par Hugues Flodrops