Chelidonura hirundinina (Quoy & Gaimard, 1833)

English version...

Cette espèce à été observée à : la Réunion, Mayotte, Maurice, Madagascar, Seychelles


Ordre
: Cephalaspidea
Super famille : Philinoidea
Famille : Aglajidae
Distribution : Indo ouest Pacifique, Caraïbes.
Taille maximale : 40 mm
Abondance : Observé occasionnellement sur la côte rocheuse

   Critères d'identification :

Elle se distingue par une coloration brune à noire avec des lignes formant un "T" sur la tête

Le corps brun à noir de ce cephalaspide est parcouru de lignes bleu-vert et parfois de lignes supplémentaires orange.

Il y a habituellement une marque blanche en forme de croissant sur le bouclier arrière

Chelidonura hirundinina
Visualisation des critères d'identification...

Photo Philibert Bidgrain
Réunion, "Kelonia", à Saint Leu, 15 avril 2009, taille : 20 mm

En savoir plus : Récapitulatif des observations et des périodes de pontes
   En savoir plus : Variabilité observée chez Chelidonura hirundinina dans le Sud Ouest de l'Océan Indien

Remarques :

Identification confirmée par Nathalie Yonow et Hsini Lin
    Synonymes (d'après worms) :
          - Bulla hirundinina Quoy & Gaimard, 1833                                           - Chelidonura philinopsis Eliot, 1903

Données bibliographiques :

La caractéristique la plus constante est l'anneau bleu-vert entourant une barre orange sur le dessus de la tête avec une extension centrale sur le notum formant la marque en forme de "T". La largeur des lignes est variable. Des parties des lignes bleu-vert peuvent être remplacées par du blanc chez certains animaux
    Les parapodes latéraux sont importants mais ils ne se rejoignent pas sur la ligne médiane
    Les «queues» sont également très variables. Elles peuvent être courtes et symétriques ou longues et asymétriques. Chez les animaux à queue asymétrique, c'est la queue droite ou gauche qui peut être la plus longue contrairement à la plupart des espèces de Chelidonura (reflétant peut-être une perte à cause d'un prédateur et la régénération en cours...). Habituellement chez les Chelidonura, la queue gauche est légèrement plus longue que la droite. Sur certains spécimens, les "queues" sont arrondies plutôt que pointues.
    Les Chelidonura sont également caractérisées par des paquets de soies sensorielles répartis des deux côtés de la bouche. Ces soies sensorielles sont présentes chez tous les aglajides, mais elles sont plus développées chez les Chelidonura. Elles sont utilisées pour détecter les proies.
    Les pontes, blanches, à l'aspect globulaire, sont déposées sur une surface rocheuse. Selon Rose (1985), les ovules (82 Ám de diamètre) sont individuellement situés dans des capsules formant la ponte.
    Chelidornura hirundinina, est une espèce fouisseuse se nourrissant de petits vers plats. Commune sur des substrats rocheux ou sableux en eau peu profonde, elle se nourrit de petits vers plats tel que Convoluta qu'elle avale en entier grâce à son pharynx musculaire

Références :

Bill Rudman Seaslug site : Sea Slug Forum : Chelidonura hirundinina

Publications :

Gosliner T.M. (1988) The Philinacea (Mollusca: Gastropoda: Opisthobranchia) of Aldabra Atoll, with descriptions of five new species and a new genus. Bulletin of the Biological Society of Washington 8: 79-100. [13 September 1988]
    Redfern. C., 2001Bahamian Seashells: a Thousand Species from Abaco, Bahamas .
    Rose, R.A. 1985. The spawn and development of twenty-nine New South Wales opistobranchs (Mollusca: Gastropa). Proceedings of the Linnean Society of New South Wales 108(1): 23-36
    Rudman,W.B., 1974. A comparison of Chelidonura, Navanax and Aglaja with other genera of the Aglajidae. Zoological Journal of the Linnean Society, 54 : 185-212.
    Rudman,W.B. 1973. On some species of Chelidonura (Opisthobranchia: Aglajidae) from Zanzibar and Fiji. Zoological Journal of the Linnean Society, 52 : 201-215.
    Thompson, T.E. (1977) Jamaican opisthobranch molluscs I. Journal of Molluscan Studies, 43(2) : 93-139, pls.1-3.
    Zamora-Silva A. & Malaquias M.A.E. (2017). Molecular phylogeny of the Aglajidae head-shield sea slugs (Heterobranchia: Cephalaspidea): new evolutionary lineages revealed and proposal of a new classification. Zoological Journal of the Linnean Society

Autres photos de Chelidonura hirundinina :


 

Maurice Jay

Cap la Houssaye, sur la côte rocheuse, novembre à décembre, taille : animal 25 mm, coquille 7mm

Coquille trapézoïdale avec un apex recourbé. Très fragile, n'est jamais trouvée morte sur les plages

 

Coquille interne : vue face interne

Coquille interne : vue face externe


Philibert Bidgrain

Reunion, "Kelonia", à Saint Leu, 15 avril 2009, taille : 10-12 mm

Une importante population à été observée au mois d' avril, la taille moyenne était de l'ordre de 15 mm

Le corps brun à noir de ce cephalaspide est parcouru de lignes bleues.C'est le pattern de coloration le plus fréquement observé au sein de cette population.

(a) Présence d'une marque blanche en forme de croissant sur le bouclier arrière

(b) Les Chelidonura sont également caractérisées par des paquets de soies sensorielles répartis des deux côtés de la bouche.


 

Philibert Bidgrain

Reunion, "Kelonia center", à Saint Leu, 1 avril 2009, taille : 13-15 mm

Le corps brun à noir de ce cephalaspide est parcouru de lignes vertes.


 

 

Philibert Bidgrain

Reunion, "Kelonia center", à Saint Leu, 8 avril 2009, taille : 16-18 mm sans la queue

Le corps brun à noir de ce cephalaspide est parcouru de lignes bleues et orange.


Seb Vasquez

Reunion, Piscine du Cap la Houssaye, 13 novembre 2014


Seb Vasquez

Reunion, Piscine du Cap la Houssaye, 13 novembre 2014

 

Comportement reproducteur


 

Seb Vasquez

Reunion, "piscine du cap la Houssaye", moins 1 m, 21 février 2015

 

De nuit

 

Il y a habituellement une marque blanche en forme de croissant sur le bouclier arrière


Alain-Benoît Rassat

Madagascar, Kalakadjoro, 15 m, 2 novembre 2016, taille : 15 mm

 

 


Autres photos de l'Océan Indien

En savoir plus : Variabilité observée chez Chelidonura hirundinina dans le Sud Ouest de l'Océan Indien

Mayotte, Chelidonura hirundinina avec des portions de lignes blanches, par Sylvain Le Bris

Réunion, Chelidonura hirundinina avec de larges bandes orange, à Etang salé, par Philibert Bidgrain  

Réunion, accouplement chez Chelidonura hirundinina, à Sainte Rose, par Thierry Cailleux 

Seychelles, Chelidonura hirundinina, à Mahè, par Christophe Mason-Parker

Maurice, Chelidonura hirundinina, à Anse Jonchée, par Yann von Arnim