Pteraeolidia ianthina ( Angas,1864 )

English version...

Cette espèce à été observée à : la Réunion, Mayotte, Rodrigues, Madagascar


Ordre : Nudibranchia
Sous ordre : Aeolidina
Famille : Glaucidae
Distribution : Indo Ouest Pacifique en zone tropicale et subtropicale.
Taille maximale : 150 mm
Abondance : Observé occasionnellement sur la côte rocheuse et sur la pente externe

Critères d'identification :

Les bandes pourpres sur les tentacules oraux sont bien visibles.

Corps de forme allongée, coloration variable avec différentes teintes de vert, bleu, marron et blanc.

Des groupes de cerrata sont disposés symétriquement le long de tout le corps.

Pteraeolidia ianthina
Visualisation des critères d'identification...
Photo Eva Fontaine
Mayotte, Mtsanga M'Titi, 2 m, 22 juillet 2008, taille : 45-50 mm

En savoir plus : Récapitulatif des observations et des périodes de pontes
   En savoir plus : Variabilité observée chez Pteraeolidia ianthina dans le Sud Ouest de l'Océan Indien
   En savoir plus : Comportement reproducteur chez Pteraeolidia ianthina

Remarques :

Identification confirmée par Bill Rudman

Données bibliographiques :

Il y a des variations dans la forme et la coloration à travers l' Indo Ouest Pacifique mais il n'y a pas de différences anatomiques qui justifient l'existence de plusieurs espèces.
    A l'age adulte, ce nudibranche, se nourrit préférentiellement de l'hydraire solitaire Ralpharia. Il semble se nourrir aussi de Pennaria disticha.
    On trouve très fréquemment ce nudibranche sur un corail mou grisâtre Parerythropodium qui forme une couche ayant l'aspect du cuir, sur les rochers sublittoraux. Dans ce cas, il se nourrit de Ralpharia qui sont encastrés dans la colonie de coraux mous.
    Pteraeolidia ianthina, communément appelé le "Dragon bleu" par les plongeurs de l'Est de l'Australie, est un de ces remarquables nudibranches qui utilise l'énergie solaire pour se nourrir.
   Pteraeolidia a développé une méthode pour capturer et cultiver des algues microscopiques symbiotiques (zooxanthelles) dans son propre corps (dans des canaux de la glande digestive, dans les cerata et la paroi du corps). Les zooxanthelles peuvent se multiplier et grandir à l'intérieur des tissus de ce nudibranche.
   Les zooxanthelles prospèrent dans cet environnement protégé. Elles sont capables par photosynthèse de convertir l'énergie solaire en sucres, et elle en donne une quantité significative au nudibranche hôte pour sa propre consommation. Ces nudibranches peuvent rester à l'age adulte un certain temps sans se nourrir, probablement en obtenant suffisamment de nutriments à partir de leurs "jardins de zooxanthelles".
   Les cerata sont alignés et taillés pour pouvoir présenter au soleil une surface optimale permettant d'optimiser l'efficacité du système de production photosynthétique.
    Les juvéniles sont blancs tant qu'ils n'ont pas encore capturé leur propres zooxanthelles. Si cette espèce ce comporte comme d'autres espèces étudiées, ils doivent obtenir leur première injection de zooxanthelles en mangeant un hydraire possédant des zooxanthelles symbiotiques...
    Il existe une forme "adulte blanc" souvent associée à des substrats sableux ou rocheux de couleur claire.
   En 1999 Bill Rudman a écrit:

" Je pense que le camouflage n'est pas la seule raison de cette coloration. Je pense que comme pour Plakobranchus ocellatus, la pigmentation blanche restreint l'intensité de la lumière qui atteint les zooxanthelles, ce qui évite aux chloroplastes d'être "brûlé" par un excès de lumière et ainsi de continuer à photosynthétiser. C'est juste ma théorie favorite, qui reste à tester par des physiologistes...
   Je suppose que la forme "adulte blanc" est une coloration de la peau qui masque la présence des zooxanthelles, tandis que la coloration blanche des juvéniles est la conséquence de l'absence initiale de zooxanthelles."

Références :

Bill Rudman Seaslug site : Sea Slug Forum : Pteraeolidia ianthina
   Nudipixel Pteraeolidia ianthina

Publications :

Angas, G.F. (1864). Description d'espèces nouvelles appartenant à plusieurs genres de Mollusques Nudibranches des environs de Port-Jackson (Nouvelles-Galles du Sud), accompagnée de dessins faits d'après nature. Journal de Conchyliologie, 12 : 43-70.
    Willan, R.C. 1989. Field observations on feeding and antagonistic behavior by Pteraeolidia ianthina (Nudibranchia: Aeolidoidea). Veliger 32(2): 228-229.

Autres photos de Pteraeolidia ianthina :


 

Maurice Jay

Réunion,

Forme "adulte blanc" dans le lagon de "La saline", sous une pierre

Pteraeolidia ianthina


Monika Bachel

Réunion, Cap La Houssaye à Saint Paul, 27 septembre 2008, taille : 120 mm

Les bandes pourpres sur les tentacules oraux sont bien visibles.

Encore une forme décolorée blanche...


Eva Fontaine

mtsanga m'titi 2, Mayotte, sur le petit tombant, 2 m, 19 juillet 2008, taille : 30 mm.

Dans une zone contenant de nombreux Tubastrea.

Ce type de pattern de coloration avec de fines lignes bleues n'est pas très fréquent. Il a égallement été observé au Japon.


 

Eva Fontaine

mtsanga m'titi 2, Mayotte, sur le petit tombant, 2 m, 22 juillet 2008, taille : 50 mm.

Ce type de pattern de coloration avec de fines lignes bleues n'est pas très fréquent. Il a égallement été observé au Japon.

Les bandes pourpres sur les tentacules oraux sont bien visibles.

 


Monika et Sully Bachel

Réunion, La Possession, 6m, 3 Janvier 2009, taille : 40 à 70 mm

6 spécimens trouvés sur le même rocher....


Monika et Sully Bachel

Réunion, La Possession, 6m, 3 Janvier 2009, taille : 40 à 70 mm

6 spécimens trouvés sur le même rocher....

Ce type de pattern de coloration avec de fines lignes bleues n'est pas très fréquent. Il a égallement été observé au Japon.


Philibert Bidgrain

Réunion, Etang salé, côte rocheuse, moins de 1 m, 23 septembre 2009, taille : 25 mm

Les bandes pourpres sur les tentacules oraux sont bien visibles.


 

 

Michel Touzet

Reunion, Sainte Rose, Roche à Bebert, 24 m, 11 septembre 2010, taille : 80 mm

Un étrange spécimen avec des marques jaunes sur le dos


Hugues Flodrops

Madagascar, Nosy Tanikely, 10 m, 20 octobre 2010, taille : 35-45 mm

Cerata avec une base bleuâtre et un apex jaunâtre ...


Eva Fontaine

Mayotte, Mtsanga M'Titi Sada, moins de 1 m, 30 juillet 2010, taille : 25 mm

Spécimen avec une coloration brune des cerata... sur une algue brune...


Kévin Bourdon

Reunion, La Possession, 7 août 2013, taille : 60 mm


Alain-Benoît Rassat

Madagascar, Nosy bé, anémone, 14 m, 18 avril 2014, taille : 20 mm

 

Cet étrange spécimen ne posséde pas de coloration pourpre à l'extrémité des rhinophores

 

 

 


 Autres photos de l'Océan Indien

En savoir plus : Variabilité observée chez Pteraeolidia ianthina dans le Sud Ouest de l'Océan Indien

En savoir plus : Comportement reproducteur chez Pteraeolidia ianthina

Réunion, Pteraeolidia ianthina avec de fines lignes bleues, à Saint Benoit, par Sully Bachel

Réunion, Pteraeolidia ianthina avec des fines lignes bleues, à Saint Leu, par Raphaël Roland Gosselin 

Mayotte, Pteraeolidia ianthina avec de fines lignes bleues, par Sylvain Le Bris  

Mayotte, Pteraeolidia ianthina avec des fines lignes bleues, à Petite Terre, par Olivier Police  

Rodrigues, Pteraeolidia ianthina avec de fines lignes bleu pâle, par Rachel Lebatard