Melibe viridis  (Kelaart, 1858)

English version...

Cette espèce à été observée à : Mayotte, Maurice


Ordre : Nudibranchia
Sous ordre : Dexiarchia
Super famille : Tritonioidea
Famille : Tethydidae
Distribution : Indo Ouest Pacifique et Méditerranée (via le canal de Suez)
Taille maximale : 300 mm
Abondance :

   Critères d'identification :

Couleur de fond beige, avec des taches brunes présentes sur le corps et les cerata, ainsi que de minuscules amas de mouchetures blanches.
    Des tubercules arrondis sont présents sur le corps et les cerata.
    Le grand capuchon oral de forme circulaire à une marge entière, frangée de deux à cinq rangées de papilles cylindriques. Sa surface est parsemée de papilles ou de tubercules.
    Les cinq à neuf cerata sont un peu aplati. Ils sont disposés en deux rangées de chaque côté du dos.
   Les rhinophores lamellaires émergent de la surface du capuchon oral dans des fourreaux cylindriques parsemés de petits tubercules.

melibe viridis
Visualisation des critères d'identification...
Emmanuelle Aigle/ Fabrice Schubert
Mayotte, Mliha, 8 m, 14 janvier 2011, taille : 200-300 mm

En savoir plus : Récapitulatif des observations et des périodes de pontes

Remarques :

Identification confirmée par Nathalie Yonow
    Synonymes (d'après worms) :
          - Melibaea viridis Kelaart, 1858                                      - Melibe rangi Bergh, 1875
          - Melibe fimbriata Alder & Hancock, 1854                       - Melibe vexillifera Bergh, 1880
          - Melibe japonica Eliot, 1913                                          - Meliboea veridis Kelaart, 1858   
         - Melibe mirifica (Allan,1932)                                            - Propemelibe mirifica Allan,1932          

Données bibliographiques :

Le grand capuchon oral de forme circulaire à une marge entière, frangée de deux à cinq rangées de papilles cylindriques, qui s'effilent en pointes coniques, la rangée intérieure étant la plus longue. Sa surface est parsemée de papilles ou de tubercules.
    Les rhinophores lamellaires formés de 5 à 7 lamelles, émergent de la surface du capuchon oral dans des fourreaux cylindriques parsemés de petits tubercules. Il n'y a pas de prolongement en forme de "voile" sur la face postérieure du fourreau des rhinophores. Mais, une simple papille est souvent observée sur la face postérieure du fourreau rhinophoral de la plupart des animaux examinés.
    Les cinq à neuf cerata sont un peu aplati, en forme de sac, ovale à cylindrique. La surface est parsemée de papilles, tubercules et de quelques taches sombres. Ils sont disposés en deux rangées de chaque côté du dos. Antérieurement les cerata sont disposés de part et d'autre du corps face à face et plus on se déplace vers l'arrière de l'animal plus ils sont décalés....
    L'anus est situé juste avant le second cerata sur le côté droit du corps.
    Le gonopore (orifice génital) est sur ??le côté droit du corps en dessous et légèrement en avant du premier cerata. Un anneau de papilles entoure le gonopore
    Il y a un certain nombre d'espèces benthiques de Melibe dans l'Indo Ouest Pacifique tropical. Leur caractéristique commune est leur mode d'alimentation.
            - Ils ont perdu leur radula et ont développé un grand voile oral en forme de capuchon dont ils se servent constamment comme d'un "filet de pêche" lorsqu'ils arpentent le support.
            - Lorsque les papilles sensitives disposées sur le bord intérieur du voile oral touchent un petit crabe ou un petit crustacé, le bord du voile oral se contracte rapidement, piégeant la proie qui est ensuite ingérée.
            - Certaines espèces de Melibe, mais pas celle-ci, possèdent des zooxanthelles dans leur corps.
    Ces nudibranches semblent se nourrir de crustacés, qu'ils sont capables d'ingérer intact. L'estomac d'un spécimen de 130 mm du Mozambique contenait la carapace très bien conservée d'un crabe de 13 mm de diamètre. Le contenu de l'estomac d'un autre spécimen de 110 mm en provenance des Philippines comprenait plusieurs ostracodes intacts, chacun d'environ un millimètre de longueur, et un bernard-l'ermite dans une coquille d'escargot de 2 mm de hauteur
    Il semble que sa ponte a la forme d'un ruban blanc en forme d'une spirale dextre attachée sur le substrat sableux.
    Trouvé sur les zones sableuses peu profondes (2-15 m). Actif de jour comme de nuit.

Références :

Bill Rudman Seaslug site : Sea Slug Forum : Melibe viridis
   Nudipixel Melibe viridis

Publications :

Gosliner, T.M. (1987) Review of the nudibranch genus Melibe with description of two new species. The Veliger, 29 : 400-414
    Gosliner, T. M. and. Smith, V. G. (2003). Systematic review and phylogenetic analysis of the Nudibranch genus Melibe (Opisthobranchia: Dendronotacea) with descriptions of three new species. Proceedings of the California Academy of Sciences, Vol 54, (18) : 302355
    Kelaart, E.(1858). Descriptions of new and little known species of Ceylon nudibranchiate molluscs and zoophytes. Journal of the Royal Asiatic Society Ceylon Branch, Colombo 3(1) : 84–139.

Autres photos de Melibe viridis :


 

Emmanuelle Aigle/ Fabrice Schubert

Mayotte, Mliha, 8 m, 14 janvier 2011, taille : 200-300 mm

Les rhinophores lamellaires (a) formés de 5 à 7 lamelles, émergent de la surface du capuchon oral dans des fourreaux cylindriques parsemés de petits tubercules.

Le grand capuchon oral (b) de forme circulaire à une marge entière, frangée de deux à cinq rangées de papilles cylindriques

 


Maurice, trouvé par Geoffrey Summers, photo Yann von Arnim, Pointe d'esny, moins de 1 m, 26 janvier 2015

 


Geoffrey Summers

Maurice, Pointe d'esny, moins de 1 m, 26 janvier 2015

Comportement alimentaire avec le grand capuchon oral...


 

Geoffrey Summers

Maurice, Pointe d'esny, moins de 1 m, 26 janvier 2015

 

Avec sa ponte ...


Autres photos de l'Océan Indien

Si vous avez pris des photos de cette espèce dans le Sud Ouest de l'Océan Indien, s'il vous plaît contactez-nous...