Hexabranchus sanguineus   Ruppell & Leuckart, 1828

English version...

Cette espèce à été observée à : la Réunion, Mayotte, Madagascar, Maurice, Rodrigues, Seychelles


Ordre : Nudibranchia
Sous ordre : Doridina
Famille : Hexabranchidae
Distribution : Indo-Ouest Pacifique en zone tropicale.
Taille maximale : 400 mm
Abondance : Observé occasionnellement sur la pente externe et fréquemment sur la côte rocheuse

Critères d'identification :

Six branchies ramifiées insérées séparément dans le corps dans six poches distinctes.
   Coloration variable, mais contient toujours des nuances de rouge, rose ou orange.
   Les tentacules oraux ressemblent à une main, ils sont formés d'une paire de lobes digités.
    Il est capable de nager en pleine eau avec des ondulations dues à la contraction des muscles dorso-ventraux, le long de tout le corps de ce superbe nudibranche.

Hexabranchus sanguineus P.Bidgrain
Visualisation des critères d'identification...
Photo Philibert Bidgrain
La "forme mouchetée ": Réunion, Côte rocheuse d'Etang salé les bains, 5 janvier 2005, taille 35 mm

Florence Trentin

La forme jaune/orange

Réunion, Lorsqu'elle danse, comme une "Danseuse Espagnole", la nuit...

Hexabranchus sanguineus F.Trentin

Thierry Peres

La forme rouge qui ressemble aux spécimens de la Mer Rouge.

Réunion, Cap la Houssaye, Saint Paul, 23 avril 2009, taille : 110 mm

En savoir plus : Récapitulatif des observations et des périodes de pontes
   En savoir plus : H. sanguineus, de la forme juvénile à la forme sub-adulte
   En savoir plus : Détails de H. sanguineus : rhinophores, branchies, tentacules oraux...
   En savoir plus : Excretion chez Hexabranchus sanguineus...
   En savoir plus : Variabilité observée chez Hexabranchus sanguineus dans le Sud Ouest de l'Océan Indien
   En savoir plus : Commensalisme entre une crevette et Hexabranchus sanguineus
   En savoir plus : Hexabrachus sanguineus danse comme une danseuse espagnole ...
   En savoir plus : Le Juvénile d'Hexabranchus sanguineus est capable de nager...

Remarques :

Identification confirmée par Bill Rudman

Données bibliographiques :

  Ce nudibranche a été décrit dans un premier temps à partir d'un échantillon provenant de la Mer Rouge correspondant à une "forme rouge". La "forme mouchetée" est la plus répandue, quoique la "forme jaune/orange"a été décrite à Hawaii et en Tanzanie.
    Il existe à la Réunion la "forme mouchetée", la "forme jaune/orange" et la "forme rouge" (voir les trois photos ci-dessus)
    H. sanguineus peut être trouvée dans les eaux tropicales du monde entier, de la zone intertidale à une profondeur ou les plongeurs ne s'aventurent pas...
    La base des rhinophores est lisse, la partie supérieure portant les lamelles est élargie, en forme de petite massue. Les rhinophores sont orange à rouge-orange avec des raies blanches sur la face externe des lamelles.
    Les formes juvéniles d' Hexabranchus, qui présentent quelques différences avec la forme adulte, sont incapables de nager/danser...
    H.sanguineus possède quelques caractéristiques comportementales originales. Ce nudibranche vit habituellement les bords du manteau repliés vers l'intérieur, ne laissant ainsi visible que la partie centrale de son manteau.
      Lorsqu'il est dérangé, il déploie rapidement les bordures repliées de son manteau, ce qui dévoile sa remarquable coloration rouge et blanche. Ce qui peut être assez dissuasif...
      Si le problème persiste, il dresse les bordures de son manteau et commence à nager. Pendant la nage, la totalité du corps se cambre dorso-ventralement et des ondulations se propagent le long du manteau de façon synchrone avec les mouvements du pied.
    C'est un mangeur d'éponges mais il ne semble pas être spécialisé dans une espèce particulière d'éponge. Des spicules provenant de différentes espèces d'éponges ont été retrouvés dans des contenus stomacaux.
    Comme de nombreux nudibranches, H.sanguineus semble être protégé d'une manière ou d'une autre contre la prédation par les poissons.
    La coloration rouge vif de son manteau a lontemps été considérée comme un signal "danger" pour les poissons.
    Au cours de ces dix dernières années il a été clairement montré que H.sanguineus est d'un goût désagréable, et potentiellement toxique, ceci est du à des substances chimiques présentent dans son corps et dans sa ponte. Ces molécules (macrolides) sont presque identiques aux molécules répulsives trouvées dans Halichondria, une des éponges mangée par ce nudibranche. Cette éponge produisant ces molécules répulsives pour se protéger contre la prédation par certains poissons.
    On peut penser que H.sanguineus capture ces molécules répulsives lorsqu'il se nourrit de cette éponge. Aprés une légère modification de la structure de ces molécules, il les stocke dans son épiderme et dans sa ponte pour sa propre protection.
    La ponte est d'une couleur rouge vif très caractéristique.
    Avec un peu de la chance, vous pourriez observer autours des branchies, une crevette commensale, Periclimenes imperator

Matériel examiné par Nathalie Yonow (voir références/publications).

Un spécimen récolté à Tamarin (Maurice), 17 octobre 1985, taille : 21 mm.

Références :

Bill Rudman Seaslug site : Sea Slug Forum : Hexabranchus sanguineus
    Nudipixel : Nudipixel : Hexabranchus sanguineus

Publications :

Double,T (1992) Here be giants. BBC Wildlife 10(5, May), 34-40.
    Edmunds,M (1968) On the swimming and defensive response of Hexabranchus marginatus (Mollusca, Nudibranchia). Journal of the Linnean Society, (Zoology) 47(313) : 425-429.
    Francis,MP (1980) Habitat, food and reproductive activity of the nudibranch Hexabranchus sanguineus on Tongatapu Island. The Veliger 22(3) : 252-258. (Figs 1-4)
    Gohar,HAF; Soliman,GN (1963) The biology and development of Hexabranchus sanguineus (Ruppell & Leuckart) (Gastropoda, Nudibranchiata). Publications of the Marine Biological Station, Al-Ghardaqa, Egypt, 12 : 219-247. (Pls.l-2)
    Pawlik,JR; Kernan,MR; Molinski,TF; Harper,MK; Faulkner,DJ (1988) Defensive chemicals of the spanish dancer nudibranch Hexabranchus sanguineus and its egg ribbons: macrolides derived from a sponge diet. Journal of Experimental Marine Biology and Ecology, 119 : 99-109.
    Roesener,JA; Scheuer,PJ (1986): Ulapualide A and B, extraordinary antitumor macrolides from nudibranch eggmasses. Journal of the American Chemical Society, 108 : 846-847.
    Thompson,TE (1972): Observations on Hexabranchus from the Australian Great Barrier Reef (Gastropoda: Opisthobranchia). The Veliger, 15(1) : 1-5.
    Young,DK (1969) The functional morphology of the feeding apparatus of some Indo-West Pacific dorid nudibranchs. Malacologia, 9(2) : 421-446.
    Kernan,MR; Faulkner,DJ (1987) Halichondramide, an antifungal macrolide frim the sponge Halichondria sp. Tetrahedron Letters, 28: 2809-2812.

Autrtes photos de Hexabranchus sanguineus :


Philibert Bidgrain

Réunion, Trois Bassins, côte rocheuse de Souris Blanche, moins de 1 m, 14 mars 2010, taille : 10-12 mm

Les branchies ramifiées sont insérées séparément (a) dans le corps dans des poches distinctes.

Un petit spécimen avec un pattern juvénile classique


 

 

Philibert Bidgrain

Réunion, Côte rocheuse de Trois bassins , 8 janvier 2007, taille : 100-125 mm

Rampant sur une colonie de Protopalythoa sp

 


Philibert Bidgrain

Réunion, Sur une côte rocheuse à Etang salé les bains, le 27 novembre 2006,

taille 200-220 mm

Un grand spécimen (forme mouchetée) qui possède une coloration vive.


Hexabranchus sanguineus M.Jay

Maurice Jay

Réunion, Une "forme mouchetée " vraiment très rouge.



Philibert Bidgrain

Une "forme mouchetée " qui présente une coloration très pâle.

Réunion, Côte rocheuse d'Etang salé les bains, 100 mm, 5 janvier 2005.

Hexabranchus sanguineus P.Bidgrain


Hexabranchus sanguineus F.Trentin

Florence Trentin

Réunion, La forme jaune/orange lorsqu'elle ne danse pas.


Philibert Bidgrain

La "forme mouchetée":

Réunion, Côte rocheuse d'Etang salé les bains, 80-100 mm, 23 octobre 2006

 

 Lorsqu'il est dérangé, il déploie rapidement les bordures repliées de son manteau, ce qui dévoile sa remarquable coloration rouge et blanche. Ce qui peut être assez dissuasif...

 


Sylvain Le Bris

Mayotte, 6 décembre 2008

Un très petit spécimen

D'après Bill Rudman : " Il n'est pas evident de reconnaître extérieurement un spécimen d'Hexabranchus à ce jeune stade, car les principales caractéristiques de cette espèce à savoir les lobes oraux digités et les branchies séparées ne sont pas encore clairement visibles"


Laurent Beche

Réunion, Lagon d'Etang salé, moins de 1 m, août 2008, taille : 50-60 mm,

De nuit

Un spécimen dépigmenté de la forme jaune/orange

 


Jean bernard Galves

Madagascar, 20 m, septembre 2008, taille : 700 mm

D'après Jean bernard Galves ce type de spécimen géant est observé à Madagascar, Mayotte et l'île de la Reunion.

Très grands spécimens d' Hexabranchus sanguineus ???


Jean-Luc Cheverry

Reunion, lagon de Saint Pierre, moins de 1 m, 13 août 2012, taille : 30 mm

 

De nuit

Un petit spécimen de la forme orange

 


   Autres photos de l'Océan Indien

En savoir plus : H. sanguineus, de la forme juvénile à la forme sub-adulte
    En savoir plus : Détails de H. sanguineus : rhinophores, branchies, tentacules oraux...
    En savoir plus : Excretion chez Hexabranchus sanguineus...
    En savoir plus : Variabilité observée chez Hexabranchus sanguineus dans le Sud Ouest de l'Océan Indien
    En savoir plus : Commensalisme entre une crevette et Hexabranchus sanguineus
    En savoir plus : Hexabrachus sanguineus danse comme une danseuse espagnole ...
    En savoir plus : Le Juvénile d'Hexabranchus sanguineus est capable de nager...
    Reunion, une forme juvénile d' Hexabranchus sanguineus, à Saint Gilles, par Maurice Jay
    Maurice, forme mouchetée d'Hexabranchus sanguineus, à Pereybère, par Marina Poddubetskaia
    Réunion, une danse avec Hexabranchus sanguineus, à Etang Sale, par Hugues Flodrops 
    Réunion, détail des branchies de H. sanguineus, à Saint Leu, par Guillaume Boeye 
    Réunion, forme mouchetée de Hexabranchus sanguineus, à Etang salé, par Mathieu Lagarde 
    Réunion, Berthellina sp et Hexabranchus sanguineus, à Etang salé, par Philibert Bidgrain 
    Mayotte, une forme mouchetée très rouge d'Hexabranchus sanguineus, à Petite-Terre, par Norbert Verneau  
    Maurice, forme mouchetée de Hexabranchus sanguineus, à Pointe d'esni, par David Caron 
    Mayotte, un Hexabranchus sanguineus géant, à Sada, par Florence Trentin 
    Réunion, une forme juvénile de Hexabranchus sanguineus, par Sully Bachel
   Réunion, Hexabranchus sanguineus nageant avec des poissons, à Etang salé, par Philibert Bidgrain
   Réunion, détail des branchies de Hexabranchus sanguineus, à Etang salé, par Christophe Cadet
   Réunion, une forme juvénile de Hexabranchus sanguineus, à Saint Gilles, par Philibert Bidgrain
   Réunion, Hexabranchus sanguineus nageant juste sous la surface, à Saint Pierre, par Nathalie Rodrigues
   Rodrigues, forme mouchetée d'Hexabranchus sanguineus, par Rachel Lebatard
   Madagascar, Hexabranchus sanguineus forme jaune/orange, à Diego Suarez, par Michel Touzet
   Réunion, le sourire d'H. sanguineus nageant vers le photographe, à Saint Gilles, par Philippe Bourgeon
   Seychelles, une "forme mouchetée " d'Hexabranchus sanguineus, par Christophe Mason-Parker