Ercolania kencolesi     Grzymbowski, Stemmer & Wägele, 2007

Cette espèce à été observée à : la Réunion


Ordre : Sacoglossa
Super famille : Limapontioidea
Famille : Limapontiidae
Distribution : Grande barrière de corail, Nord du Queensland, Guam et maintenant Réunion
Taille maximale : 9 mm
Abondance :


Critères d'identification :

Le corps et la tête sont de couleur verte avec des yeux noirs à peine visible

Long rhinophores verts à pointes blanches

Cerata vert plus foncé, plus sombre à l'extrémité apicale, zone subapical avec des taches blanches formant un anneau incomplet.

Trouvé dans ou autour des tubes de l'algue syncytiale Boergesenia forbesii

ercolania kencolesi
Visualisation des critères d'identification...

Photo Philibert Bidgrain
Reunion, Lagon de la Saline, Saint Gilles, moins de 1 m, 19 février 2010, taille : 9 mm

En savoir plus : Récapitulatif des observations et des périodes de pontes

Remarques :

Identification confirmée par Kathe Jensen
    Merci à Bruno Navez qui m'a informé de la présence de cette espèce dans le lagon de Saint-Pierre
    Boergesenia forbesii est une espèce répertoriée à la Réunion ( Silva, C., P. Basson & R. Moe, 1996)
    Synonymes (d'après worms) :
          - Aucun

Données bibliographiques :

Cette espèce est dédiée à Ken Coles, un grand promoteur de la station de recherche de l'île Lizard (LIRS). Grâce à ses dons, il soutient de nombreux scientifiques qui font des recherches dans les laboratoires bien équipés...
    Le corps et la tête sont de couleur verte; à plus fort grossissement, la coloration verte est due à de nombreux points verts représentant chacun une partie terminale des petites branches digestives glandulaires.
    Longs rhinophores vert à pointes blanches, compactes et digitiformes. On peut observer, en position médiane, une tache blanche encerclant presque la totalité du rhinophore (non observé sur nos deux spécimens)
    Les cerata sont en forme de "saucisses", disposés sur une à deux rangées, avec les plus petits sur le côté extérieur. Les Cerata ne sont pas très dense. Dorsalement, la partie centrale du corps est dépourvue de cerata.
    Cerata vert plus foncé, plus sombre à l'extrémité apicale, zone subapical avec des taches blanches formant un anneau incomplet. Ces taches blanches se trouvent en plus grand nombre dans la zone dorsale des cerata
    Corps allongé. Le pied est effilé vers l'arrière. Antérieurement, il est sans encoche ni tentacules propodiaux, mais légèrement élargit latéralement
    Bord antérieur du pied est vert clair à blanchâtre
    Des mesures de l'activité photosynthétique des chloroplastes incorporés pendant plusieurs jours, montre clairement que les chloroplastes sont digérés (il perte leur faible activité en 1 à 2 jours). Ce n'est pas comme chez d'autres espèces, où les chloroplastes des algues ingérées sont incorporés dans la glande digestive et conservent leur capacité à effectuer la photosynthèse pour une période de temps allant de quelques heures à plusieurs mois ...
    Après deux à trois jours sans source de nourriture, ces sacoglosses présentent une couleur brunâtre et les yeux deviennent plus visibles
    E. kencolesi a une biologie similaire à celle E. endophytophaga. Les deux espèces vivent dans des tubes d'algues syncytiales faisant partie des Siphonocladales, E. kencolesi dans Boergesenia forbesii et E. endophytophaga dans Struvea plumosa.
    Comportement alimentaire observé en laboratoire : (Grzymbowski, Y., Stemmer, K. & Wagele, H. 2007)
              - Ercolania kencolesi rampe sur la surface de l'algue jusqu'au premier tiers du tube, puis il reste sans bouger pendant environ trois à quatre minutes avec la partie ventrale de la tête solidement fixée à l'algue. Pendant cette phase il perce la paroi des cellules de ce tube algal, puis il commence à entrer dans l'algue la tête en avant.
              - Après sept minutes Ercolania a complètement pénétré dans le tube
              - Il rampe alors de bas en haut en suçant "la substantifique moelle" des cellules chlorophylliennes. La bouche s'ouvre régulièrement au cours de cette phase.
              - Après 45 minutes, les 2 / 3 du sac entier sont aspirés par notre sacoglosse
              - Après 80 minutes, il cesse de rechercher activement sa nourriture et rampe plutôt paresseusement. Il y a toujours de petits amas de chloroplastes encore reconnaissables
              - Après 18 heures, tous ces petits amas ont été consommés.
              - Deux jours après l'intrusion, une ponte, fixée à la paroi de l'algue a été observée
              - Puis, le sacoglosse quitte l'algue à la recherche d'un autre tube d'algue.
    Ponte observée en laboratoire : (Grzymbowski, Y., Stemmer, K. & Wagele, H. 2007)
              - La ponte a la forme d'un tube cylindrique (jusqu'à 1 mm de diamètre) enroulé en spirale plane dans le sens anti-horaire, de deux tours et demi
              - Il est attaché à la paroi interne de Boergesenia forbesii.
              - Généralement, un individu dépose deux pontes à l'intérieur même tube d'algue.
              - Chaque ponte mesure 4-5 mm de diamètre et contient environ 500 capsules d'oeufs, chacune avec un seul oeuf blanc (taille d'environ 100 Ám) à l'intérieur. Les capsules sont plutôt sphériques et mesurent environ 215 Ám

Références :

Bill Rudman Seaslug site : Sea Slug Forum : Ercolania kencolesi

Publications :

Grzymbowski, Y., Stemmer, K. & Wagele, H. 2007 On a new Ercolania Trinchese, 1872 (Opisthobranchia, Sacoglossa, Limapontiidae) living within Boergesenia Feldmann, 1950 (Cladophorales), with notes on anatomy, histology and biology. Zootaxa , 1577: 3-16
    Silva, C., P. Basson & R. Moe (1996). Catalogue of the Benthic Marine Algae of the Indian Ocean. Volume 79 of University of California Publications in Botany (ISBN 0-520-09810-2

Autres photos de Ercolania kencolesi :


 

 

Jean-Pascal Quod

Réunion, Trois bassins, janvier 2017, taille : 3 mm

 


Philibert Bidgrain

Reunion, Lagon de la Saline, Saint Gilles, moins de 1 m, 17 février 2010, taille : 6 mm

Après 80 minutes, il cesse de rechercher activement sa nourriture et rampe plutôt paresseusement. Il y a toujours de petits amas de chloroplastes (a) encore reconnaissables

Trouvé dans ou autour des tubes de l'algue syncytiale Boergesenia forbesii


 

 

Philibert Bidgrain

Reunion, Lagon de la Saline, Saint Gilles, moins de 1 m, 17 février 2010, taille : 6 mm

Vue de dessus :

Le corps et la tête sont de couleur verte; à plus fort grossissement, la coloration verte est due à de nombreux points verts (a) représentant chacun une partie terminale des petites branches digestives glandulaires.

Vue de dessous (sole pédieuse) :

Le corps et la tête sont de couleur verte; à plus fort grossissement, la coloration verte est due à de nombreux points verts (a) représentant chacun une partie terminale des petites branches digestives glandulaires.

Bord antérieur du pied (b) est vert clair à blanchâtre

Cerata vert plus foncé, plus sombre à l'extrémité apicale (c), zone subapical avec des taches blanches (d) formant un anneau incomplet.

Long rhinophores verts à pointes blanches (e)


Philibert Bidgrain

Ercolania kencolesi quittant le sac algal

Reunion, Lagon de la Saline, Saint Gilles, moins de 1 m, 19 février 2010, taille : 9 mm

Dorsalement, la partie centrale du corps (a) est dépourvue de cerata.

Cerata vert plus foncé, plus sombre à l'extrémité apicale (b), zone subapical avec des taches blanches (c) formant un anneau incomplet.

Ces taches blanches se trouvent en plus grand nombre dans la zone dorsale des cerata

Yeux noirs (d) à peine visible


Nathalie Rodrigues

Reunion, Etang salé sur la côte rocheuse, moins de 1 m, décembre 2014

A la recherche de nourriture... l'algue syncytiale Boergesenia forbesii


   Autres photos de l'Océan Indien

Si vous avez pris des photos de cette espèce à la Réunion, Maurice ou Mayotte, s'il vous plaît contactez-nous...